Orage au Grand Canyon


Jour 13 - Samedi 18 août 2012



Ce matin, le moral est un peu en berne, on part pour le dernier parc de notre périple ... la fin de nos vacances approche :(

On essaie de profiter de chaque instant, plus encore que les jours précédents, et les 3 bonnes heures de route qui nous séparent du Grand Canyon passent rapidement.

Nous n'avons plus un dollar en poche (peu de distributeurs BNP en pays mormon, ils ont leurs propres banques ... ), mais heureusement, Google est notre ami et nous souffle que nous devrions trouver notre bonheur à mi chemin, à Tuba City.

On finit par trouver le distributeur au bout d'un parking et on compose notre code avec la sensation désagréable d'être observés ...



 Mais tout va bien, les indiscrets sont inoffensifs
et la machine nous donne sans problème les petits papiers verts demandés !

Après un petit tour dans une boutique d'artisanat Navajo, où nous trouvons de jolis Dreamcatchers "hand made", nous repartons pour les derniers miles avant le Grand Canyon



Notre hôtel, le Maswik Lodge, est un peu rustique, ambiance cabane dans les bois, mais il se trouve à quelques minutes à pied du départ des randonnées, et à quelques pas du départ des navettes, on peut sans regrets poser la voiture jusqu'au lendemain !


  *

* photos copiées sur le net, on a oublié d'en prendre ... 
... ou peut-être n'étions nous pas trop inspirés !

La salle de restaurant n'y est pas très conviviale, genre grosse caféteria et les plats proposés se limitent à des burgers, saucisses, onions rings et autres frites ... pour changer ......... on ne s'attardera donc pas !


Repas avalé rapidement, on part à la découverte du Grand Canyon

Nous parcourons la Rim Trail côté ouest, souvent l'un derrière l'autre : l'étroit chemin  longe un peu trop intimement le précipice et n'est pas du tout sécurisé, mais les points de vue qui s'offrent à nous valent largement quelques petites frayeurs !




La profondeur du canyon varie de 1300 à presque 2000 mètres ... et c'est la gorge serrée par l'émotion que l'on contemple ce paysage grandiose



Même dans un endroit sécurisé comme celui-ci, moi qui ne suis pourtant pas sujette au vertige, je dois m'agripper à la barrière pour me sentir un tant soit peu rassurée !

On a vu deux ou trois personnes longer, pâles, tremblantes, et d'un pas mal assuré, les barrières de sécurité des points de vue situés en surplomb du gouffre, et un jeune homme au bord du malaise assis à l'écart sur une pierre ... c'était drôle ...

... mais bizarrement, on se regarde avec un petit sourire entendu et, solidarité oblige, personne ne se moque !







Au cours de notre randonnée, on aperçoit ces 3 jeunes assis au bord d'un à pic vertigineux, dont on ne voit qu'une partie sur la photo, brrrr ... les inconscients !


Je profite d'une petite pause pour lire attentivement le guide offert par les Rangers, et j'apprends qu'il est très dangereux de rester sur la Rim (la crête) par temps d'orage ...
Très explicitement, si un coup de tonnerre survient dans les 30 secondes après un éclair, il faut se carapater, il y a danger de mort ! (ce serait dû à l'oxyde de fer contenu dans les roches)


L'après-midi est bien avancée et le temps se couvre un peu ...

Nous admirons les couleurs magnifiques que prennent les roches en cette fin de journée quand tout à coup, du fond du canyon, jaillit un arc en ciel !


Rendus euphoriques par cette aubaine, on se succède tous aux meilleures places pour prendre des photos, et on finit par créer un attroupement joyeux et dissipé, qui jacasse dans toutes les langues !




Vu la couleur du ciel, on aurait du se méfier ... et bien pas du tout !

Subitement, quelques secondes après cette dernière photo, un coup de tonnerre comme jamais je n'en avais entendu a résonné à quelques mètres de nous ...

un BBBBAAAAOOUUUUUUUUUUUMMMMMMM monumental qui nous a tous figés sur place ... un violent orage a suivi et c'était la débandade !

On a tous couru en direction de la route, et pris d'assaut une navette qui attendait là on ne sait qui .... mais certainement pas nous !
Vu l'urgence de la situation, le chauffeur a accepté de nous prendre et je crois qu'on a tous réussi à s'y entasser, tant bien que mal.

C'était impressionnant ; le ciel était tout noir, l'orage très violent, et la route du retour parsemée de randonneurs transis et dégoulinants, espérant l'arrivée des Rangers qui parcouraient le parc en jeep pour secourir les retardataires ...

Le temps de filer à l'hôtel pour changer de vêtements, l'orage s'est dissipé et nous repartons illico voir de près les cerfs et les biches aperçus depuis la navette, à quelques centaines de mètres à peine 



C'était très impressionnant de voir ces gros bestiaux traverser la route devant les automobilistes médusés !


On a même dû bloquer la circulation pour laisser un faon paniqué rejoindre sa mère, qui l'attendait de l'autre côté ... trop mignon !


Les photos sont floues, notre appareil photo s'est mis à dérailler juste à ce moment grrrrr !



Jour 14 - Dimanche 19 août 2012



 Après une bonne nuit de repos, nous repartons bon pied bon oeil sur la Rim, côté est cette fois-ci










 On a pris de l'assurance, alors on s'amuse un peu !







 Ce n'est pas la danse de la pluie Navajo, mais un rattrapage aux branches en règle après avoir perdu l'équilibre ... gloups .... !

Le chemin s'écarte un peu de la Rim et nous amène en lisière de forêt, où nous avons encore la chance de faire de jolies rencontres !




je t'ai vu !!!


 Mais le temps va rapidement se dégrader à nouveau, et nous allons devoir rentrer en navette après avoir subi un autre orage, moins violent que la veille toutefois !

Ce n'est pas bien grave, il faut repartir de toutes façons, 850 km nous séparent de Los Angeles, et nous devons faire étape le soir à Kingman, à près de 300 km de là.